Commerce de proximité

Le nombre de commerces de détail a diminué de près de moitié en 50 ans à Bruxelles. Les noyaux commerciaux de quartiers se sont fragilisés. Or, le commerce de proximité contribue à la vitalité du quartier, au partage de l’espace urbain, à l’identité du lieu et est propice au développement économique (emploi, surtout de main-d’œuvre locale). La ville de proximité impose que chaque Bruxellois puisse bénéficier d’un pôle de commerces dans son environnement immédiat.

La Région lancera un nouveau schéma de développement commercial, en vue d’analyser l’adéquation de l’offre de commerces de proximité à la demande.