Concilier mobilité et développement de la ville et de l’économie

L’accessibilité des activités économiques et des quartiers est essentielle. C’est pourquoi le PRDD préconise à la fois de créer des nouveaux nœuds de transports publics en fonction des besoins de développement urbain (et en particulier dans les 10 nouveaux quartiers) mais également de développer les activités économiques près des lieux déjà bien desservis en transports publics. Il s’agit également d’améliorer l’intégration urbaine des ouvrages d’art. De nombreuses voiries sont en effet de véritables autoroutes urbaines et pèsent trop sur l’urbanisme des quartiers. De même, la densité du réseau ferroviaire maintient de nombreuses barrières urbaines. Il est donc crucial de prendre davantage en considération les aspects d’intégration urbaine des politiques de mobilité. Cette intégration devra mettre en valeur le patrimoine et l’esprit bruxellois, en collaboration avec le monde artistique.