Le renforcement du rôle structurant des espaces publics régionaux

Bruxelles possède des espaces publics qui structurent le paysage (canal, boulevards du Centre, petite ceinture). Ils ont généralement perdu leurs qualités urbaines et paysagères.

L’objectif du PRDD est de transformer les axes pénétrants autoroutiers en boulevards urbains, de « civiliser » les grandes voiries, de reconquérir les rues et les places, de faire participer ces espaces publics à la vie sociale des quartiers et les faire contribuer à l’amélioration du cadre de vie en général.

Ces aménagements porteront au minimum sur six projets phares :

  • Les boulevards du centre

Le projet ambitieux de mise en piétonnier des boulevards du centre consacre plus d’espace aux piétons, aux cyclistes, aux usagers faibles.

  • Louise/Namur/Sablon

Ce quartier commercial souffre actuellement de la coupure engendrée par la trémie de la Petite Ceinture. Le recouvrement de cette trémie et l’amélioration de la liaison automobile entre le quartier du Midi et l’avenue Louise sont étudiés par Beliris. Le réaménagement global de cet espace public de surface devra veiller à y aménager un espace vert et à créer un environnement touristique attractif.

  • La porte de Ninove

L’enjeu est d’offrir aux habitants de ce quartier déjà dense un espace de qualité accessible à tous, en valorisant la présence de l’eau dans ce périmètre (Plan Canal).

La Région met tout en œuvre pour qu’un parc et des espaces publics d’envergure soient mis en chantier début 2016 et achevés en 2018.

  • Le boulevard Reyers, en ce compris la démolition du viaduc Reyers

Cette entrée de ville est empruntée quotidiennement par des navetteurs à partir de l’E40, ce qui en compromet le développement harmonieux. Or, le projet mediapark.brussels impose aussi d’améliorer la qualité des espaces publics. Après la destruction du viaduc Reyers, la Région entamera donc le réaménagement du boulevard Reyers et de la place Meiser, ainsi que la requalification de l’E40 en boulevard urbain à l’échéance 2025.

  • Le rond-point Schuman

Au cœur du Quartier européen, le rond-point Schuman doit être un lieu symbolique fort, un espace de rencontre, d’usages culturels et de représentation qui donne des institutions européennes et de Bruxelles une image positive.

  • La place Madou et la place Rogier

Ces lieux forts de la petite ceinture doivent combiner aspect fonctionnel (gestion efficace de la mobilité) et qualité architecturale (vu leur visibilité et leur fréquentation très élevée). Pour ces deux lieux, des travaux de réaménagements sont en cours qui doivent rencontrer ce double objectif.