Mobiliser le territoire pour le développement de l’économie urbaine

La présence des institutions européennes et de l'OTAN fait de Bruxelles une « petite ville monde ». La capitale nationale et européenne bénéficie d’une excellente connexion avec les réseaux internationaux, tant physiques (hubs aériens, TGV, réseaux routiers) que numériques. La fonction internationale de Bruxelles génère 40.000 emplois directs au sein des institutions et au moins deux fois plus d'emplois indirects.

Mais comme toutes les grandes métropoles, la Région de Bruxelles-Capitale doit faire face aux défis d'un monde globalisé : renforcer son rôle sur la scène internationale ET garantir la qualité de vie de ses habitants.

Dans ce cadre, des secteurs prioritaires sont ciblés par le Gouvernement bruxellois, afin de combiner croissance économique et création d’emplois :

  • Le secteur international et le tourisme
  • Les filières environnementales (rénovation, déchets et recyclage, eau...)
  • Le commerce
  • La fonction publique
  • Le secteur non-marchand et les métiers de la ville
  • Les secteurs innovants (TIC, biomédical)
  • L’industrie urbaine (agro-alimentaire, mécanique, électronique, l'instrumentation ...).

Le PRDD propose d’ancrer l’activité économique sur le territoire de Bruxelles (par le déploiement de l’emploi local, la maîtrise de l’offre de bureaux, le renforcement des grands axes de développement économique, le soutien au commerce et à l’économie de proximité, la création de Pôles Formation-Emploi); de développer une activité économique internationale (soutien aux secteurs de la connaissance, du tourisme et des congrès) et l’attractivité économique au niveau de la métropole.