Réduire les nuisances environnementales de la mobilité

Du fait de l’importance du nombre de véhicules automobiles et leur type de motorisation, la mobilité est à l’origine d’une part importante des émissions de CO2 et de la pollution de l’air ainsi que de la pollution sonore.

C’est un enjeu de santé publique qu’il faut prendre à bras le corps dès aujourd’hui. Outre les mesures déjà préconisées pour encourager la réduction de l’utilisation des véhicules sur le territoire bruxellois, le PRDD promeut :

  • La mise en place d’une zone de basse émission
  • Dès 2018, les véhicules les plus polluants seront progressivement interdits à la circulation
  • La promotion de véhicules propres
  • La STIB, intègre à présent des critères environnementaux dans les choix de ses véhicules. Il est nécessaire de soutenir et d’accentuer ces politiques en favorisant le véhicule électrique